20 janvier 2021

Jaguar XJR-9, la digne héritière du trône

Victorieuse aux 24 Heures du Mans 1988, la marque Jaguar renoue avec le succès en terre mancelle, là où sa légende s’est développée dans les années 50. Une victoire issue du travail conjoint avec Tom Walkinshaw Racing, après plusieurs années de gestation entre Angleterre et Etats-Unis. Récit. 

Sauber Mercedes C9 : la nouvelle flèche d’argent !

Après plus de 30 ans d’absence en sport automobile, Mercedes retrouvait les chemins de la compétition et décrochait le titre de champion du monde d’endurance. Mieux, l’année 1989 était également marquée par un sacre aux 24 Heures du Mans. L’état-major du constructeur ne jurait alors que par l’endurance, et balayait d’un revers de la main toute éventualité de retourner, même à moyen terme, en Formule 1. Une toute autre époque…

Après la victoire au Mans, Aston Martin prépare déjà 2018

En s’imposant en catégorie LMGTE Pro après un duel de fin face à Corvette, Aston Martin a donné à sa Vantage V8 une victoire dans la Sarthe inespérée, attendue de longue date. Depuis ses débuts au sein d’écuries privées, jusqu’à sa reprise en main par le service compétition de la marque anglaise, l’Aston Martin Vantage avait toujours eu du mal à s’imposer dans la catégorie reine du GT au Mans. Une exception désormais corrigée, avant l’arrivée d’une nouvelle voiture radicale, dès 2018.