10 ans de Porsche 911 RSR GTE : 2013-2016, une GT pour préparer la 919 Hybrid, mais pas que !


Endurance Magazine > Histoire > 10 ans de Porsche 911 RSR GTE : 2013-2016, une GT pour préparer la 919 Hybrid, mais pas que !

Désormais, plus aucun championnat n'accepte les voitures répondant à la réglementation GTE. Avec les GT3 amenées à devenir les seules Grand Tourisme dans les séries gérées par l'Automobile Club de l'Ouest (ACO), les GTE sont poussées à la retraite. Parmi elles, la 911 RSR.  10 ans durant, le modèle a été engagé par des équipes privées mais aussi par le constructeur lui-même, contribuant à écrire l'une des plus belle page de l'histoire moderne de Porsche en sport automobile.  Retour sur cette décennie.

Lors des 8 heures de Bahreïn, la Porsche 911 RSR a participé pour la dernière fois à une course du Championnat du Monde d'Endurance (WEC). À partir de 2024, les voitures homologuées selon le règlement international FIA GT3 remplaceront les GTE. Les adieux de la 911 GTE ont été parfaitement réussis lors de la finale de la saison du WEC : Sarah Bovy, Michelle Gatting et Rahel Frey ont remporté leur catégorie, le LM GTE Am, avec l'équipe Iron Dames. Dempsey Proton Competition, GR Racing, Iron Lynx et Project1-AO avaient engagé quatre autres 911 RSR. Une ultime apparition pour un modèle qui compte trois succès au Mans. Mais pas seulement. Voici notre premier chapitre qui retrace l'histoire du modèle engagé par l'usine, de 2013 à 2016.

Un programme GT usine ambitieux dès le début

Au cours de la saison 2013, Porsche AG a acquis 51 % de l'équipe Manthey. La structure ultra-expérimentée de la région allemande de l'Eifel se voyait alors confier l'engagement usine dans le Championnat du Monde d'Endurance de la FIA (WEC) encore jeune (lancé en 2012). Cette nouvelle association a immédiatement été couronnée de succès, avec une victoire de catégorie aux 24 Heures du Mans 2013. Pour sa première tentative, la 911 GTE s'imposait en Sarthe avec Marc Lieb, Richard Lietz et Romain Dumas.

Cette victoire en LM GTE Pro tombait à pic, pour marquer les 50 ans de la 911 ! La voiture sœur (Jörg Bergmeister, Patrick Pilet et Timo Bernhard) était à la deuxième place, dans le tour. "Ce résultat m'a laissé sans voix", sourit Olaf Manthey, qui dirigeait l'équipe à l'époque. Pour Marc Lieb, le pilote victorieux, un rêve s'est également réalisé : "Notre équipe était nouvelle, tout comme la voiture. Lors des deux premières courses de l'année, nous manquions encore un peu de rythme", se souvient le champion WEC 2016. "Puis est arrivé notre package Le Mans. Nous nous sommes tout de suite sentis très bien. En course, nous nous sommes battus pour nous frayer un chemin dans le peloton dans des conditions changeantes et délicates. La clé de notre succès a été que, contrairement à nos rivaux, nous avons pu faire trois relais avec un seul train de pneus." Après 24 heures, la Porsche 911 RSR n°92 a franchi la ligne d'arrivée avec plus de deux minutes d'avance sur la voiture sœur. L'histoire du modèle GTE était lancée.

"Nous ne nous attendions pas à gagner et c'est ce qui a rendu cette victoire si merveilleuse pour Porsche, l'équipe et nous, les pilotes", déclare Lieb. "Pourtant, c'est la victoire la plus triste de ma carrière". Allan Simonsen, pilote Aston Martin, a perdu la vie au début de la course après avoir heurté la glissière de sécurité dans le virage du Tertre Rouge. Le Danois avait disputé les 24 Heures du Mans au volant d'une Porsche 911 GT3 RSR en 2007.

Suivez l'endurance avec les experts Endurance Magazine

Le programme construit autour de la 911 avait pour objectif de faire monter en puissance toute l'équipe qui allait ensuite engager les 919 Hybrid. Porsche a utilisé le LM GTE Pro pour mener une répétition grandeur nature de son engagement, puis a mené de front les deux programmes LMP1 / LM GTE en 2014, avant de donner une plus grande priorité au prototype à compter de 2015/2016.

De la 911 RSR à la 919 Hybrid

En 2014, la 911 a remporté des victoires de catégorie à Silverstone et à Shanghai. Un an plus tard, une nouvelle étape importante a été franchie : quatre victoires dans la catégorie GTE-Pro au Nürburgring, à Austin, à Shanghai et à Bahreïn, ainsi que les titres de Champion du Monde des Constructeurs, des Pilotes et des Équipes. En parallèle, le programme 919 Hybrid était lui aussi couronné de succès, avec la victoire aux 24 Heures du Mans 2015.

En 2016, les deux voitures d'usine n'ont participé qu'au Mans. Porsche mettait alors la priorité sur le programme LMP1 hybride, la 919 arrivant à pleine maturité et évoluant fortement jusqu'en 2017, année de l'arrêt du programme.

En 2017 justement, la nouvelle version de la 911 RSR GTE - cette fois basée sur la génération 991 avec l'unité de puissance montée à l'avant de l'essieu arrière - est arrivée. Sa sonorité incomparable a tout de suite séduit.

Basée sur la génération 991, la 911 RSR de 2013 était donc la dernière de son genre à disposer du classique moteur flat-six à l'arrière.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter Endurance Magazine

Découvrir l'équipe Endurance Magazine

Laisser un commentaire