Alpine : des équipages entre conservatisme et renouvellement pour 2024


Endurance Magazine > Actualités > Alpine : des équipages entre conservatisme et renouvellement pour 2024

C'est officiel ! Alpine vient finalement de confirmer ses équipages pour la saison 2024 du Championnat du Monde d'Endurance (WEC), et notamment pour les 24 Heures du Mans. Les six pilotes retenus mèneront les A424 pour la première année du programme.

https://twitter.com/endurancemagfr/status/1727260582196478055

Mick Schumacher en pilote star

Depuis le mois de septembre, le nom de Mick Schumacher est associé à Alpine. Passé par la F1, le fils de Michael Schumacher semble avoir pris conscience qu'une réorientation dans sa carrière est maintenant nécessaire, pour ne pas attendre en vain un éventuel baquet au sommet de la monoplace... qui pourrait ne jamais arriver ! Son recrutement par Alpine est logique, tant les deux parties partagent de nombreux intérêts. Nous vous en parlions déjà dans l'article "Pourquoi Alpine s’intéresse tant à Mick Schumacher ?".

Nicolas Lapierre et Matthieu Vaxiviere, les tauliers

Depuis le retour en compétition d'Alpine il y a maintenant 10 ans, de nombreux pilotes sont passés par le baquet des Oreca rebadgées ! Mais s'il fallait n'en retenir que deux emblématiques, ce sont bien Nicolas Lapierre et Matthieu Vaxiviere. Vainqueur en catégorie LMP2 en 2016, 2018 et 2019 pour Alpine, Lapierre est un fidèle de la maison, un pilote de confiance impliqué dans toutes les étapes.

Suivez l'endurance avec les experts Endurance Magazine

Vaxiviere, lui, a rejoint la maison bleue à partir de 2021, grâce notamment à sa belle évolution chez TDS Racing, et en particulier son édition 2019 des 24 Heures du Mans remarquée. Une récompense pour celui qui a déjà connu l'Hypercar Alpine avec l'A480 !

Charles Milesi et Paul-Loup Chatin, la jeunesse

Charles Milesi est déjà dans la famille Alpine depuis le début de l'année 2023, et est même familier de la structure Signatech depuis 2022, lorsqu'il roulait avec le Richard Mille Racing Team (associé à Sébastien Ogier et Lilou Wadoux). Déjà vainqueur aux 24 Heures du Mans (en 2021 en LMP2 avec Robin Frijns et Ferdinand Habsburg), il apporte sa fougue et sa vitesse, mais aussi sa jeunesse, lui qui n'est âgé que de 22 ans.

Paul-Loup Chatin a été impliqué en 2014 et en 2015 dans l'aventure Alpine, partageant le volant avec Nelson Panciatici, Oliver Webb ou encore Vincent Capillaire. 10 ans plus tard, celui qui a été élu révélation de l'année en European Le Mans Series (ELMS) 2013 trouve un volant à la hauteur de son talent. L'édition 2023 des 24 Heures du Mans, dont il a été l'auteur de l'Hyperpole en LMP2 avec l'Oreca sponsorisée par Delage, a sans doute terminé de convaincre les responsables du programme.

Ferdinand Habsburg, l'ascension folle

Ferdinand Habsburg à écumé le paddock WEC, ELMS ou Asian Le Mans Series, et est passé dans un nombre d'équipes impressionnant en LMP2 : de WRT à Algarve Pro Racing, de G-Drive Racing à High Class Racing, sans oublier Prema, Nielsen ou Tower Motorsport, il est déjà titulaire d'une victoire de catégorie en Sarthe, et de titres dans les deux championnats ELMS et WEC ! La bascule en Hypercar représente une vraie marche pour le pilote catégorisé Gold. Mais, comme Chatin et Milesi, cette catégorisation ne semble pas avoir été un frein pour atteindre le sommet ! Matthieu Vaxivière, lui aussi Gold, amène Alpine a n'engager que deux pilotes Platinum (Lapierre et Mick Schumacher, qui a sa Super Licence).

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter Endurance Magazine

Un détail peut-être, mais il faut bien comprendre que les pilotes Gold en Hypercar ne sont pas légion. Aux 24 Heures du Mans 2023 la liste des engagés n'en faisait apparaître que quatre : Tom Dillmann, Franck Mailleux, Nathanaël Berthon et Yifei Ye. Alpine choisit donc une approche différente des autres constructeurs. Une stratégie qui, selon moi, risque de se ressentir au vu de l'intensité que nous promet la saison 2024, avec une équipe Toyota qui sera probablement moins dominatrice ! A moins que l'enjeu ne transcende le talent de ces pilotes, et qu'Alpine mène au sommet des équipages qui auront clairement le statut d'outsiders.

Découvrir l'équipe Endurance Magazine

Laisser un commentaire