Prologue WEC 2023 : une première hiérarchie avec Toyota en tête


Endurance Magazine > Actualités > Prologue WEC 2023 : une première hiérarchie avec Toyota en tête

La saison 2023 du Championnat du Monde d'Endurance (WEC) débutera officiellement avec la première course ce week-end, les 1000 Miles de Sebring. Mais samedi et dimanche derniers, les concurrents ont eu la possibilité d'utiliser le tracé dans le cadre du Prologue. Une ultime répétition de laquelle ressort une première hiérarchie en Hypercar. Toyota a clairement été la marque la plus rapide, plaçant les deux GR010 Hybrid aux deux premières places de toutes les séances (à l'exception de la session d'après-midi du premier jour). Mais chaque constructeur avait sa propre stratégie. La plupart des Hypercar ont enchainé les boucles pour prendre de l'expérience et préparer cette première échéance de Sebring.  On s'habituait à débuter les relais sans couvertures chauffantes (désormais interdites) et on peaufinait le rythme de course.  Voici un point pour la catégorie Hypercar.

https://twitter.com/endurancemagfr/status/1635211236756566017

Toyota Gazoo Racing / Toyota GR010 HYBRID

Le samedi matin, en signant un tour en 1'48''208, José María López - probablement sans le savoir - réalisait ce qui allait rester comme le meilleur chrono absolu de tout le week-end. Pour cette première confrontation en piste avec un plateau Hypercar plus fourni que l'an passé, Toyota ne devait pas décevoir. La marque japonaise a rapidement prit ses marques et a au total bouclé plus de 3500 km d'essais (587 tours). 301 boucles pour la n°8, 286 pour la n°7.

La version revue et améliorée de la GR010 Hybride aux spécifications 2023 a parfaitement réussi son baptême du feu, aucun problème à signaler.  Il s'agit pour rappel d'une version allégée et améliorée sur le plan aérodynamique en comparaison avec l'Hypercar de 2022. 

Cadillac Racing / Cadillac V-Series.R

Une seule Cadillac présente, mais avec des performances de premier ordre. L'Hypercar américaine, déjà très en forme malgré une défaite face à Acura aux 24 Heures de Daytona, est nichée derrière les deux voitures japonaises. Avec le son rauque de son bloc généreux, l'américaine a impressionné les observateurs en bord de piste et réalise en plus des temps canon, via Earl Bamber, le plus rapide.

Peu d'informations à propos du programme qui a été mené. Mais on sait que Cadillac - tout comme Porsche - avait déjà effectué une simulation endurance sur la piste de Sebring. On connait les lieux, on connaît aussi un peu le matériel en conditions de course grâce à Daytona. Il faudra surveiller cette V-Series.R qui pourrait bien briller ce week-end.

Ferrari AF Corse / Ferrari 499P

Ce n'est pas un secret, Ferrari lime le bitume de très nombreux circuits pour affiner la préparation de sa 499P. Déjà vue à Sebring, l'Hypercar italienne a une fois encore profité du temps de roulage proposé avec au total 313 tours effectués. On note toutefois une sortie de piste qui a mis fin prématurément aux essais pour la n°51 le dimanche (avec James Calado au volant). Touché au niveau de la carrosserie mais aussi des suspensions, le prototype n'a pas été remis en piste. Le site officiel du WEC a annoncé qu'un nouveau châssis était en préparation pour les premiers essais de mercredi. Information qui semble pourtant à prendre au conditionnel. La n°51 est l'Hypercar qui a le moins roulé (114 tours au total).

Les deux 499P sont au-delà de la seconde si l'on regarde la performance sur un tour, mais rien d'alarmant. Tout d'abord car le prototype - qui était en partie couvé par des ingénieurs de Dallara dépêchés sur place - repart avec la meilleure vitesse de pointe enregistrée sur les deux jours. 294,7 km/h pour Miguel Molina, soit la même vitesse de pointe que Loïc Duval avec la Peugeot 9X8 n°94. Deuxième élément de satisfaction, le tour idéal en combinant les meilleurs secteurs réalisés le dimanche après-midi par la n°50 est de 1'48''875. Un tour parfait qui n'a pas été réalisé (1'49''300 étant le meilleur temps de la session pour Ferrari), mais on comprend que le potentiel est là.

Porsche Penske Motorsport / Porsche 963

Chez Porsche, on est parvenu à placer les deux 963 dans le top 5 si l'on prend les meilleurs temps des deux journées d'essais. Dans la seconde du meilleur temps absolu de la Toyota GR010 Hybrid n°7, les Porsche sont dans le rythme. Selon la marque allemande, la priorité a été donnée à la recherche du meilleur réglage possible en vue de la course ainsi qu'à des essais intensifs pour comprendre le comportement des pneumatiques.

Pas de gros soucis officiellement, mais quelques petites difficultés qui ont immobilisé les voitures. Au total, Porsche confirme avoir bouclé un total de 2600 km avec ses deux Hypercar, soit 433 tours.

Peugeot TotalEnergies / Peugeot 9X8

Comme chez Ferrari, Peugeot a eu le droit à une alerte avec une sortie de piste dès le samedi pour Jean-Eric Vergne. Le dimanche, la n°93 a rencontré un problème mécanique qui l'a empêché de rouler pendant l'après-midi. Pas d'information à l'heure actuelle à ce sujet. La marque française n'a d'ailleurs pas publié de communiqué à la suite de ce Prologue...

Mais avec plus de 2000 km couverts (2191 précisément), Peugeot a largement mis à profit le temps disponible pour accumuler des données. Au niveau chronométrique, on constate un écart avec plus d'une seconde par rapport au meilleur temps de Toyota. Le tour idéal de la n°94 (1'48''867) montre toutefois que la performance est là.

Floyd Vanwall Racing Team / Vanwall Vandervell 680

Avec 884,7 kilomètres, la Vanwall Vandervell 680 est l'une des voitures qui a été le moins aperçue en piste pendant les deux journées d'essais dans la catégorie Hypercar. Jacques Villeneuve a pu réaliser 29 tours seulement, lui qui effectue son grand retour à ce niveau de la compétition. Les performances sont légèrement en retrait en comparaison avec les autres Hypercar. Cela s'explique notamment par l'absence de tout système hybride.

Tant en matière de chrono sur un tour que de vitesse de pointe, la voiture est un peu en retrait... Dans la BoP de ces 1000 MiIes de Sebring (voir BoP du WEC 2023), l'Hypercar roule au poids minimal (1030 kg) mais manque un peu de puissance en comparaison avec la concurrence.

Glickenhaus Racing / Glickenhaus 007

Glickenhaus repart de Sebring avec un peu moins de 1000 km parcourus (963) mais une seule voiture engagée, rappelons-le. La n°708 a couvert 160 tours, c'est mieux que la Vanwall Vandervell 680 (147 tours) ou encore que les Peugeot 9X8 n°93 et Ferrari 499P n°51 (respectivement 139 et 116 tours).

708 DUMAS Romain (fra), BRISCOE Ryan (aus), PLA Olivier (fra), Glickenhaus Racing, Glickenhaus 007, action during the Prologue of the 2023 FIA World Endurance Championship, from March 11 to 12, 2023 on the Sebring International Raceway in Sebring, Florida, USA - Photo Julien Delfosse / DPPI

Une prestation discrète, avec le dernier temps de la catégorie a quasiment trois secondes de Lopez ! Dépourvue d'hybride, la jolie Hypercar de Jim Glickenhaus tire la langue dans les nombreuses phases de relance qui rythment le tour à Sebring. Romain Dumas l'a confié, il ne devrait pas s'agir d'un rendez-vous qui correspond au prototype...

Crédit photo : Michelin, Peugeot, Porsche, Toyota

Découvrir l'équipe Endurance Magazine

Laisser un commentaire