Connect with us

Nissan de nouveau loin de l’endurance prototype en 2019 ?

Actualités

Nissan de nouveau loin de l’endurance prototype en 2019 ?

Nissan de nouveau loin de l’endurance prototype en 2019 ?

A moins d’une annonce surprise, et de l’arrivée d’un partenaire financier important, l’équipe Extreme Speed Motorsports – et par ricochet Nissan – vont disparaître de la catégorie DPi pour la saison 2019. Après l’arrêt du programme Nissan au Mans en 2015, qui n’aura duré qu’une course, c’est maintenant la présence sur le sol américain du constructeur, bien plus riche de succès, qui devrait être stoppée.

Développée par Onroak Automotive, Nissan et Nismo, sur une base de Ligier JS P217, la Nissan DPi est engagée depuis 2017 en WeatherTech SportsCar Championship avec succès. Nissan a ainsi décroché les 12 Heures de Sebring ou le Petit Le Mans, mais aussi la prestigieuse course de Laguna Seca. Nissan, ou plutôt l’équipe Extreme Speed Motorsports, qui engage les Nissan DPi depuis deux saisons. Alors que quatre constructeurs sont présents (Cadillac, Acura, Mazda et Nissan), c’est l’équipe fondée par Scott Sharp et financée largement par Ed Brown qui porte les couleurs du constructeur japonais depuis l’introduction de la catégorie DPi.

Problème, au plein milieu de l’été 2018, Tequila Patron, sponsor très impliqué dans le succès de l’équipe, a annoncé l’arrêt de tout financement. L’achat par Bacardi de Tequila Patron et de ses marques a précipité ce changement de stratégie marketing. L’équipe Extreme Speed Motorsport se retrouve ainsi privée de son principal sponsor, et ne peut plus continuer. Déjà, la plupart du matériel utilisé par l’équipe a été vendu (camion de transport, équipement pour l’essence, cabines de chronométrage, etc.). Ne reste (presque) que les deux Nissan DPi, mises sur le côté et contraintes de ne plus rouler, après deux petites saisons simplement.

A lire >  Cadillac remporte les 6 Heures de Watkins Glen 2017

Nissan ne semble pas en position de mettre la main à la poche. Le constructeur se contente depuis deux saisons de fournir le moteur, mais l’investissement est réduit. A l’inverse de Cadillac, qui a fait de la catégorie DPi son territoire, Nissan ne s’est jamais vraiment investi. La très professionnelle équipe Extreme Speed Motorsports et par conséquent les français de chez Onroak Automotive ne vont sans doute pas pouvoir poursuivre ce chapitre. Dommage, car avec les Mazda RT24-P qui ont retrouvé une seconde jeunesse grâce à l’arrivée de Joest, et Cadillac toujours en marque à battre, on pouvait rêver à un match Amérique / Japon magique.

Images : brent Smith pour Endurance Magazine et Big Tom Photography et Tequila Patron ESM (Onroak)

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles de la catégorie Actualités

Articles récents

Facebook

To Top