26 février 2021

La catégorie GTLM ne sera pas renouvelée en 2022. Place au GTD Pro

L’IMSA a confirmé l’arrivée de la catégorie GT Daytona Pro dans le championnat WeatherTech SportsCar Championship à partir de 2022. Les voitures basées sur les règles du GT3 remplaceront les GTE, baptisées depuis plusieurs saisons GTLM outre-Atlantique. Les Corvette C8.R vivent ainsi leur dernière saison

Arrêter d’accepter les GTE pour préférer les GT3 est une décision pensée pour garantir un « avenir aux courses d’endurance GT pour les pilotes professionnels soutenues par les constructeurs en Amérique du Nord« . En clair, face à un intérêt de moins en moins prononcé pour le GTLM (et le GTE en Championnat du Monde d’Endurance), l’IMSA anticipe déjà la répartition de son plateau 2022. Au revoir les GTE.

Le GTD PRO va reprendre les règles techniques du FIA GT3. Le GTD PRO s’adresse aux équipes d’usine mais les équipes privées, avec des équipages Pro-Am ou Am-Am, auront la possibilité de s’inscrire en GTD PRO, ou en GTD. Michelin sera le fournisseur exclusif de pneumatiques pour le GTD PRO et le GTD.

Le nouveau règlement technique de la FIA GT3 fera ses débuts en 2022. Les nouvelles voitures construites selon ces spécifications, ainsi que toutes les voitures existantes mises à niveau grâce aux kits « Evo », pourront participer aux compétitions GTD PRO et GTD à partir de l’année prochaine. Neuf constructeurs participent actuellement à l’IMSA avec des voitures GT3 dans la catégorie GTD.

Un changement du même ordre est possible (souhaitable) en Championnat du Monde d’Endurance. Avec deux constructeurs engagés à l’année (Porsche et Ferrari), la catégorie LMGTE Pro est menacée. Mais l’acceptation des voitures GT3 par l’Automobile Club de l’Ouest est un sujet sensible… Jamais les GT3 n’ont eu le droit de citer aux 24 Heures du Mans. Seulement dans les championnats d’accession. Un changement d’ère se prépare, car l’avenir des GTE semble maintenant scellé.

Photo IMSA / Jake Galstad

Geoffroy Barre

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *