18 avril 2021

Ferrari confirme son arrivée en Hypercar

Après des mois (des années) de spéculation, voici que le retour de Ferrari au plus haut niveau de l’endurance prototype est confirmé. La marque italienne s’apprête à revenir dans la nouvelle catégorie reine de l’Endurance, l’Hypercar. Après Toyota et Peugeot qui utiliseront aussi une Hypercar, sans oublier Audi et Porsche qui développeront une voiture sur la base LMDh, Ferrari devient le cinquième grand constructeur à se lancer.

Ferrari a remporté à neuf reprises les 24 Heures du Mans, la dernière fois en 1965 lors d’un duel épique contre Ford. 

Depuis près de 20 ans, Ferrari est présent en catégorie GT. Avec les 360 Modena, 430, 458 et 488, la marque italienne est fidèle aux 24 Heures du Mans et y engage régulièrement de nombreux exemplaires avec le concours – entre autres – de l’équipe AF Corse, recevant un soutien officiel. La dernière apparition d’une Ferrari capable de s’imposer au général remonte à la fin des années 90 avec les Ferrari 333 SP. Lisez à ce sujet notre article : Ferrari 333 SP, le rêve américain.

Malgré cette présence des Ferrari 333 SP, la marque n’a pas eu de programme officiel en endurance prototype depuis 1973 ! Le retour de l’usine est donc un événement majeur.

Plus de détails sur le programme Hypercar de Ferrari seront connus prochainement.

Illustration : Ferrari F399 Hypercar Concept, Sabino Leerentveld

Geoffroy Barre

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

3 réflexions sur « Ferrari confirme son arrivée en Hypercar »

  1. Pour les Ferrari 333 SP, leurs participations aux 24h du Mans datent de la fin des années 90 (1995 à 1999) et non du début des années 2000 😉

    1. Aie, trop d’engouement de ma part. Je suis allé un peu vite, j’avais comme une envie de voir les 333 SP batailler avec les R8, mais il n’en fut rien. Merci de votre vigilance, petite coquille corrigée dans l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *