Quelles sont les ambitions de l'équipe Glickenhaus pour Le Mans 2023 ?


Endurance Magazine > Actualités > Quelles sont les ambitions de l'équipe Glickenhaus pour Le Mans 2023 ?

La Scuderia Cameron Glickenhaus est impliquée depuis les débuts de la catégorie Hypercar en 2021 avec ses SCG 007LMH. Avec des moyens réduits en comparaison de ceux déployés par les "grands" constructeurs, Jim Glickenhaus a tenu la comparaison avec les Hypercar de Toyota et l'Alpine LMP1 lors des deux dernières éditions des 24 Heures du Mans. Avec un superbe podium en juin 2022, l'équipe américaine - qui est en réalité un projet très international avec un moteur assemblé en France, une équipe d'exploitation allemande et une équipe technique italienne - a montré tout son talent.  Mais, à l'occasion de l'édition du centenaire, répéter pareil exploit paraît impossible. 

Suivez l'endurance avec les experts Endurance Magazine

Tout d'abord, c'est parce que la concurrence est devenue plus féroce et plus nombreuse que le podium semble pour cette édition 2023 des 24 Heures du Mans hors de portée. Si Alpine n'est plus là, Toyota va continuer de défendre sa couronne et viser un troisième succès de rang avec ses GR 010 Hybrid. En parallèle, une flopée de constructeurs sont arrivés. Cadillac, Ferrari, Peugeot, Porsche, sans oublier Vanwall, oui, il va falloir batailler avec un nombre plus important d'Hypercar.

Et comme si cela ne suffisait pas, c'est aussi avec un programme d'essais réduits que la Scuderia Cameron Glickenhaus se présente en Sarthe.   Après le podium de l'édition 2022, un seul exemplaire est venu au rendez-vous des 6 Heures de Monza 2022 en Championnat du Monde d'Endurance (WEC), et puis plus rien.   

Lorsque la rentrée des classes a sonné à Sebring pour les 1000 Miles en mars dernier, les SCG 007 LMH accusaient un certain déficit de performance. Sans roulage pendant l'hiver, avec un développement figé, l'Hypercar la plus néo-rétro du plateau va payer son absence de système hybride et sa mise au point limitée. Certes, une balance de performances permet d'équilibrer les chances et de donner de l'espoir à l'équipe.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter Endurance Magazine

Mais même le bouclage tardif des équipages (voir ici la liste des engagés), avec des trios révélés à quelques semaines seulement du grand rendez-vous, montre que l'édition 2023 devrait être plus compliquée que les deux précédentes. À moins que la surprise ne vienne de cette P4/5 moderne qu'est la SCG 007 LMH, qui sait !

Crédit photo : Scuderia Cameron Glickenhaus / Michelin / Geoffroy Barre / Christian Barre

Découvrir l'équipe Endurance Magazine

Laisser un commentaire