Connect with us

Endurance Magazine

Ford ultra-dominateur aux 24 Heures de Daytona 2018

Actualités

Ford ultra-dominateur aux 24 Heures de Daytona 2018

Ford ultra-dominateur aux 24 Heures de Daytona 2018

Un an après le premier succès de la Ford GT à Daytona, c’est un doublé que s’offre Chip Ganassi Racing en GTLM.

En parallèle du doublé Cadillac enregistré au général, c’est un doublé Ford qu’il faut noter en catégorie GTLM lors de cette édition 2018 des 24 heures de Daytona. Encore plus qu’en prototype, la domination américaine a été totale en GTLM. Les Ford GT furent seulement inquiétées un temps par les Corvette C7.R. Jamais ni Ferrari ni Porsche et encore moins BMW n’ont pu contester la suprématie de la GT US, qui s’était déjà imposée l’an passé.

Rolex 24 at Daytona - IMSA WeatherTech SportsCar Championship - Daytona International Speedway - 66 Ford Chip Ganassi Racing, Ford GT, Dirk Mueller, Joey Hand, Sebastien Bourdais

Preuve de la domination imposée par Ford pendant 24 heures, une voiture de la marque à l’ovale a toujours mené pendant la course ou presque. En effet, une Ford GT a passé la ligne en tête pendant 774 des 783 tours couverts ! L’équipe Chip Ganassi Racing célèbre avec ce succès sa 200e victoire en sport automobile, dont huit à Daytona, avec six succès au général et cette deuxième victoire de catégorie.

DIS_18ROLEX-4467

Ryan Briscoe, Richard Westbrook et Scott Dixon ne devancent sur la ligne leurs équipiers Joey Hand, Dirk Müller et Sebastien Bourdais que de 11 secondes. Longtemps la victoire semblait promise à ces derniers. En effet, les pilotes de la n°66 ont mené pendant 21 heures de course mais un problème lors d’un ravitaillement a inversé la hiérarchie. En effet, lors du passage de relais entre Sébastien Bourdais et Joey Hand, la voiture est passée du point mort en première, causant la perte de plusieurs secondes… un écart qui se retrouve sur la ligne.

Rolex 24 at Daytona - IMSA WeatherTech SportsCar Championship - Daytona International Speedway - 62 Risi Competizione, Ferrari 488 GTE, Toni Vilander, Alessandro Pier Guidi, James Calado, Davide Rigon

Il s’agit du troisième succès sur une course de 24 heures pour le programme Ford GT, après la victoire en 2016 aux 24 Heures du Mans et les deux succès enregistrés à Daytona en 2017 et 2018.

A lire >  Porsche 935 JLP-3, la 935 la plus victorieuse !

Déception dans le clan Porsche, car la marque cherchait à honorer les 50 ans de sa première victoire en Floride. Earl Bamber, Laurens Vanthoor et Gianmaria Bruni ont réalisé une course sans ennui, sans erreur, mais ne pouvaient pas suivre le rythme imposé par les Ford en tête. Patrick Pilet, Nick Tandy et Frédéric Makowiecki on vécu une course un peu plus mouvementée. A la sixième heure de course, ils prenaient le commandement, notamment grâce à un choix de pneumatiques judicieux avec l’apparition de la pluie. Patrick Pilet restait en pneus slicks alors que la plupart des concurrents basculaient sur des pneus pluie. Une excellente décision, mais ces efforts allaient être annulés par deux sorties de piste réalisées par Nick Tandy. Plus de 13 tours perdus.

Rolex 24 at Daytona - IMSA WeatherTech SportsCar Championship - Daytona International Speedway - imsa

Chez BMW, la M8 GTE disputait sa première course. La retrouver à l’arrivée est déjà une bonne chose, les performances arriveront ensuite… l‘équipe en manque de roulage a pu accumuler des données notamment en vue des 24 Heures du Mans.

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles de la catégorie Actualités

Articles récents

Facebook

To Top