Les pneus aux 24 Heures du Mans : spécifications, quantités allouées, durée de vie


Endurance Magazine > Actualités > Les pneus aux 24 Heures du Mans : spécifications, quantités allouées, durée de vie

Les pneumatiques jouent un rôle prépondérant en course automobile. Aux 24 Heures du Mans, cela est encore plus le cas, pour rechercher la performance mais aussi pour réduire le temps au stand et ainsi maximiser la présence en piste. Voici les règles à connaître à propos des pneumatiques : quantité allouée sur la durée de l'événement, spécifications disponibles pour les équipes ou encore durée de vie d'un pneu, vous allez tout savoir.

Les spécifications (composés) pneumatiques

Il existe un nombre maximum de spécifications de pneumatiques utilisables par l’ensemble des concurrents aux 24 Heures du Mans. Ainsi, par temps sec, les Hypercar ont accès à trois spécifications différentes. En LMP2, une seule spécification existe, comme cela est d'ailleurs le cas sur les autres manches du Championnat du Monde d'Endurance (WEC). Enfin, en LMGTE Am, on retrouve également trois spécifications.

Par temps de pluie, la règle change : une seule spécification de pneumatiques en Hypercar. De même en LMP2. En revanche, en LMGTE Am, deux composés sont proposés.

Il est à savoir que le manufacturier de pneumatiques doit établir une exigence technique (pressions et carrossage) identique pour tous les concurrents en Hypercar et en LMP2. Toutes les équipes ont ainsi les mêmes pneumatiques, à la différence près de la monte (29/34 ou 31/31). Ce travail est réalisé par Michelin en Hypercar et LMGTE Am, Goodyear en LMP2.

Les quantités de pneumatiques pour les 24 Heures du Mans

 Il existe des limitations en matière de quantités de pneumatiques alloués.  Le nombre maximal de pneumatiques utilisables par temps sec est ainsi plafonné à 56 ou 60 en course selon la catégorie. En Hyperpole, deux trains de pneumatiques sont possibles. Enfin, en essais, 24 à 28 pneumatiques sont autorisés.

Essais libres + qualificationsHyperpoleCourse
Hypercar24856
LMP224856
LMGTE Am28860
Allocation de pneumatiques par temps sec aux 24 Heures du Mans 2023

Il n'existe pas de limite en matière de quantité de pneumatiques autorisés lors de conditions humides. Par temps de pluie, les concurrents peuvent changer autant de fois les pneus qu'ils le souhaitent.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter Endurance Magazine

Quelle est la durée de vie des pneumatiques ?

Puisqu'une quantité de pneumatiques est allouée pour la course, cela nécessite de ménager les enveloppes. Car si les équipes utilisaient par exemple un train de pneumatiques par heure, cela ferait au total... 96 pneus ! Doubler les relais de pneumatiques est un minimum.  Les triples relais sont devenus monnaie courante, les gommes étant prévues pour résister sur cette distance et le temps économisé à ne pas changer les pneumatiques pouvant faire la différence. 

Il n'est pas rare de voir des triples relais donc mais également des quadruples voir des quintuples relais.  L'idée est le plus souvent de faire coïncider le changement de pneumatiques avec le changement de pilote. Il est rare de voir un pilote monter dans la voiture avec des pneus déjà usagés.  Cela peut le déranger et notamment rendre plus difficile le ressenti, ne partant pas de pneumatiques neufs.

Le Mans ne sollicite pas trop les pneus au cours d'un tour, en raison des longues lignes droites qui séparent les virages. Sans blocage, sans passage répété en dehors de la trajectoire, il est donc possible de viser quatre ou cinq le relais. Cela représente environ 50 tours, 680 km, soit plus de deux fois la distance d'un Grand Prix de Formule 1 !

Suivez l'endurance avec les experts Endurance Magazine

Crédit photo : Michelin

Découvrir l'équipe Endurance Magazine

Laisser un commentaire