27 février 2021

Cadillac vainqueur du premier « Motul Pole Award 100 »

Partis de la sixième position dimanche car leur voiture n’avait pas pu passer les vérifications techniques (trop légère selon les commissaires techniques), Felipe Nasr et Pipo Derani sortent vainqueurs du premier  Motul Pole Award 100.

Après un départ sur piste humide, c’est vers la mi-course que la décision a été faite. Alors que les lignes de course s’asséchaient progressivement et que les 47 partants enchainaient les tours, c’est Felipe Nasr qui se portait en tête. Il prenait le meilleur sur Tristan Vautier sur sa Cadillac DPi Mustang Sampling / JDC-Miller MotorSport alors en tête. Avant de laisser le volant à Pipo Derani, Felipe Nasr avait effectué le dépassement décisif. Imité par Harry Tincknell sur la Mazda DPi passé deuxième, il n’allait plus être rejoint.

« Les règles sont les règles, mais nous n’avons pas laissé la frustration nous envahir« , a expliqué après la course Felipe Nasr. « Quand nous avons vu que le temps changeait (avant la course), nous avons su qu’une opportunité se présentait. C’est ça, la course. Nous avons pris tous les risques et saisis les opportunités pour remonter et nous imposer« .

Avec seulement 3,664 secondes d’avance sur la ligne, la Cadillac DPi Whelen Engineering Racing s’impose et aura le privilège de partir de la pole position pour les 24 Heures de Daytona le week-end prochain. Au classement du championnat, l’équipe reçoit 35 points. Peu en comparaison avec les 350 points qui seront en jeu la semaine prochaine pour le double tour d’horloge. Mais la volonté était de traiter cette course comme toutes les autres, et de s’en servir comme d’une répétition grandeur nature avant les 24 heures.

Felipe Nasr et Pipo Derani seront rejoints la semaine prochaine par Chase Elliott, champion en titre NASCAR, et Mike Conway. Derrière, un équipage français aura à cœur de briller. Loïc Duval et Tristan Vautier se partageront le volant de la Cadillac DPi V.R n°5 de JDC-Miller MotorSports avec Sébastien Bourdais.

Victoire PR1 Mathiasen Motorsports en LMP2 – photo PR1 Mathiasen Motorsports

En catégorie LMP2, succès pour Ben Keating et Mikkel Jensen. Les deux hommes avaient l’avantage de partir de la pole positon dans la catégorie mais il n’en fut finalement rien car Keating était piégé par les conditions de piste avant même le départ. Alors, c’était une longue remontée qui débutait. La principale opposition allait venir de la Dallara LMP2 du Cetilar Racing avec Roberto Lacorte et Antonio Fuoco. Plus rapide en ligne droite, la Dallara est finalement battue. Les cinq premières places reviennent à cinq Oreca ! High Class Racing, Tower Motorsport, Racing Team Nederland et DragonSpeed USA LLC suivent PR1 Mathiasen Motorsports.

Week-end parfait pour Moritz Kranz et Laurents Hoerr en LMP3 – photo IMSA

Dans la catégorie Le Mans Prototype 3 (LMP3), Moritz Kranz et Laurents Hoerr ont réalisé un week-end exceptionnel en remportant la course dimanche, après s’être qualifiés en première place et avoir gagné la course « Scouts of America 145 » dans le championnat IMSA Prototype Challenge. Les deux pilotes allemands sont des rookies à Daytona. Avec leur Duqueine M30-D08 n°6 engagée par le Muehlner Motorsports America, ils découvriront la grande épreuve la semaine prochaine.

Deux C8.R aux deux premières places – photo Corvette Racing

Victoire Corvette Racing en GTLM pour les deux nouveaux pilotes de l’équipe, Alexander Sims et Nick Tandy. La Chevrolet Corvette C8.R n°4 s’impose avec 12 secondes d’avance sur la voiture sœur de Jordan Taylor et Nicky Catsburg. Sims a pris le meilleur sur les BMW M8 du Team RLL, parties devant. Dès le premier tout il se portait au commandement alors que la piste était trempée. Au moment du changement de pilote, on a pris le pari chez Corvette Racing de chausser des pneus slicks. Un choix payant alors que certains concurrents conservaient des enveloppes pour piste humide.

Turner Motorsport offre la victoire à BMW en GTD – photo Turner Motorsport

Bill Auberlen et Robby Foley s’imposent en GTD. Leur BMW M6 GT3 devance la Porsche 911 GT3R Pfaff Motorsports de quelques secondes (4’424 secondes). La stratégie retenue par le Turner Motorsport est proche de celle du Corvette Racing. Dès que Robby Foley avait atteint soin temps de pilotage minimal (30 minutes), il s’engouffrait dans la voie des stands. La BMW en repartait avec un nouveau pilote au volant, Bill Auberlen, et des pneus pour piste sèche. Victoire.

Geoffroy Barre

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *