5 août 2021

BMW en LMDH : une confirmation qui semble imminente

En décembre 2020, BMW a annoncé la fin de son programme en Formule E (à l'issue de la saison 2021 en cours). La marque ne mettait alors pas en avant une raison technique ou une volonté liée à sa stratégie de développement, mais ne voyait tout simplement pas l'intérêt d'investir dans une série qui peinait à toucher le grand public.

En parallèle de cet arrêt du programme - qui condamne donc toute R&D dans la discipline pour BMW - c'est aussi le programme DTM qui a été arrêté, la série basculant sur un format n'acceptant que les GT3. Voila qui amène BMW à ne pas avoir d'autres programmes officiels en parallèle de la Formule E actuellement, se contentant uniquement du soutien aux équipes clientes notamment avec la M4 GT3. En IMSA, le programme est limité.

Markus Flasch, à la tête de la division Motorsport de BMW, laisse entendre qu'un retour en endurance est possible puisque les activités actuelles du département M sont limitées. "Je n'ai pas pris cette responsabilité pour préserver la situation actuelle. Je sais d'où nous venons, où sont nos racines et je pense qu'il y a de la place au-dessus du GT3 pour BMW. Nous étudions d'autres formats que ceux auxquels nous sommes actuellement liés et des décisions seront prises prochainement."

Un retour aux 24 Heures du Mans ? S'adressant au magazine Autosport, Flasch a confirmé son intérêt pour le LMDh, qui fera ses débuts en Championnat du Monde d'Endurance et en IMSA en 2023. Promouvoir la marque sur l'important marché que constitue l'Amérique du Nord tout en chassant une seconde victoire en Sarthe (après la victoire de la BMW V12 LMR aux 24 Heures du Mans 1999) semble convenir parfaitement à BMW. "Le LMDh est en effet séduisant. Cela fait partie de notre analyse, absolument." Une annonce lors des 24 Heures du Mans en août ?

Image : BMW

Geoffroy Barre

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *