12 juin 2021

Audi proposera des châssis de sa LMDh à des équipes privées

Audi reviendra aux 24 Heures du Mans lors de la saison 2023. La descendante de l'Audi R18 de 2016 est déjà en préparation.  Le constructeur aux anneaux vient de confirmer que ce retour se fera avec un engagement officiel, mais aussi via des équipes privées . Le retour de la compétition client, comme cela était le cas lors de l'épopée des Audi R8 au milieu des années 2000.

Audi LMDh : un partage de technologie avec Porsche avoué

"La nouvelle catégorie LMDh correspond parfaitement à notre nouvelle vision du sport automobile", déclare Julius Seebach, directeur général d'Audi Sport GmbH et responsable compétition chez Audi. "Le règlement nous permet d'aligner des voitures de course fascinantes dans des courses prestigieuses du monde entier. En outre, nous exploitons les synergies au sein du Groupe Volkswagen avec notre stratégie de partenariat."

L'héritière de l'Audi R18 est construite en étroite collaboration avec Porsche, autre marque du groupe qui reviendra aussi en 2023 en endurance. "L'une des grandes forces du Groupe Volkswagen est la collaboration des marques dans le développement des voitures de route", explique Seebach. "Nous transférons maintenant ce modèle éprouvé au sport automobile. Néanmoins, le nouveau prototype sera tout autant une véritable Audi que l'Audi RS e-tron GT qui a été lancée récemment et qui a également été développée sur une plateforme partagée avec Porsche." Si vous n'êtes pas familier avec l'Audi RS e-tron GT, il s'agit d'une voiture électrique développée par Audi qui est une cousine technique de la Porsche Taycan. Les deux voitures partagent notamment leur groupe motopropulseur, la plateforme technique ou même les freins à 10 pistons et issus de l’ingénierie Porsche sur les versions les plus radicales.


 Dites, si vous êtes amoureux de l'endurance et de ses grandes histoires, nous avons lancé un podcast totalement dédié à la discipline. Le Podcast Endurance est à écouter sur Spotify, Deezer ou encore Apple Podcasts. Tous les détails ici : Podcast Endurance

Le prototype Audi LMDh est actuellement en cours de création chez Audi Sport. "Nous voulons aussi être parfaitement préparés pour notre retour au Mans. C'est pourquoi nous menons les deux projets (avec celui du Dakar) en parallèle".

Audi LMDh : les premières décisions déjà posées

Toutes les décisions relatives au concept de base ont été prises. "Nous avons sélectionné un partenaire pour le châssis et décidé d'un concept de moteur. Avec nos collègues d'Audi Design, nous sommes en train de définir le look de la voiture", explique Andreas Roos.  "Notre objectif est que le premier prototype soit sur ses roues au début de l'année prochaine et que son développement soit achevé au premier trimestre. Un programme de tests intensifs suivra en 2022.  La première course est prévue pour les 24 heures de Daytona en janvier 2023".

Audi LMDh concept

Audi confirme au passage que sa LMDh sera engagée à titre officiel, et via des équipes privées. "Le règlement rend le nouveau prototype intéressant pour les équipes clientes. Avec le projet LMDh, nous poursuivons la philosophie de nos premières années". L'Audi R8 avait marqué son époque - 63 victoires en 80 courses de 2000 à 2006 - notamment avec des équipes privées. "Notre objectif est de confier la voiture à des équipes professionnelles dès le départ, parallèlement aux voitures d'usine. Nous sommes en train d'évaluer en interne comment cela fonctionnera en détail".

La nouvelle Audi LMDh suscite déjà un grand intérêt confirme la marque. Audi veut se battre dans tous les championnats ou la voiture sera éligible : aux 24 Heures du Mans et donc dans le Championnat du Monde d'Endurance (WEC), mais aussi aux 24 heures de Daytona et aux 12 Heures de Sebring dans la série IMSA.

Crédit photo : ALMS, Audi R8 Champion lors de la manche de Mid-Ohio 2005

Geoffroy Barre

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *