26 février 2021

Roar Before the 24 : les nouvelles règles pour 2021

Le premier drapeau vert de la saison 2021 au Daytona International Speedway sera pour ce week-end avec le « Roar Before the 24 ». S’il s’agit en temps normal d’une immense séance d’essais, cette version 2021 évolue largement : une course qualificative aura lieu et déterminera l’ordre de la grille pour les 24 Heures de Daytona la semaine suivante.

La 59e édition des 24 Heures de Daytona aura lieu les 30 et 31 janvier (départ à 15h40 heure locale). Cette épreuve donnera le coup d’envoi d’une période très riche pour le tracé floridien avec sept semaines d’épreuves dont le Daytona 500 ou le Daytona Supercross.

Nouveauté cette année, le Roar Before the 24 est passé du début janvier au week-end précédant la course (du 22 au 24 janvier). Il comprendra une course de qualification de 100 minutes – la Motul Pole Award 100 – le dimanche. Elle déterminera l’ordre de départ pour les engagés pour la grande course.

Les organisateurs ont annoncé le mois dernier qu’ils autoriseraient un nombre « limité » de fans dans l’enceinte. Les tribunes seront accessibles avec une distance de 2 mètres obligatoire. Les garages, le paddock et les stands seront fermés. Impossible aussi d’accéder à la grille comme cela est souvent le cas aux Etats-Unis.

Au total, 50 voitures sont engagées dans le Roar de ce week-end. Pour rappel, 39 voitures avaient fait le voyage à Daytona l’an passé.

Pour les amateurs de Nascar, bonne nouvelle. Le septuple champion de la série NASCAR Cup, Jimmie Johnson, sera de retour pour la première fois depuis 2011. Le champion NASCAR de l’année dernière, Chase Elliott, fera ses débuts tout comme l’ancien vainqueur des Daytona 500, Austin Dillon.

Suivez la course en direct avec Endurance Magazine

Retrouvez nous sur Twitter pour vivre la course et les faits importants, minute par minute. Sur Facebook, des photos et des réactions. Enfin, sur Instagram, des stories inédites pour ne rien manquer de l’action.

Photo Brent Smith / Endurance Magazine

Geoffroy Barre

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *