Connect with us

Endurance Magazine

Victoire Porsche (ROWE Racing) aux 24 Heures de Spa-Francorchamps 2020

Actualités

Victoire Porsche (ROWE Racing) aux 24 Heures de Spa-Francorchamps 2020

Victoire Porsche (ROWE Racing) aux 24 Heures de Spa-Francorchamps 2020

Discrètement, méthodiquement, la Porsche 911 RSR #98 de l’équipe ROWE s’est hissée vers la victoire lors d’une 72e édition très disputée. Nick Tandy, Earl Bamber et Laurens Vanthoor font briller la marque allemande, elle qui s’était déjà imposée l’an passé dans les Ardennes (avec GPX Racing). Nick Tandy, au volant lors du passage de la ligne, compte désormais une victoire au général aux 24 Heures du Mans (2015), aux 24 Heures du Nürburgring (2018) et désormais aux 24 Heures de Spa-Francorchamps (on n’oublie pas le Petit Le Mans au général aussi en 2015).

Mercedes (Team AKKA ASP) domine le début de course

Les premières heures de course voyaient une voiture se positionner comme la grande dominatrice. Il s’agissait de la Mercedes-AMG Team AKKA ASP de Raffaele Marciello, Timur Boguslavskiy et Felipe Fraga. Marciello menait les premiers relais, ne parvenant pas à s’échapper véritablement mais grappillant cinq secondes après la première heure de course, une dizaine de secondes après 1 h 30 d’épreuve. La Mercedes-AMG #88 du Team AKKA-ASP était la plus rapide à la fois sur la piste et dans les stands, l’équipe de Jérôme Policand réalisant des arrêts très rapides, pour donner aux pilotes encore plus de confiance.

Alors que la lumière baissait, la Mercedes devait composer avec une opposition réelle de la part de la Lamborghini #63 de l’équipe Orange 1 FFF Racing Team. Dennis Lind parvenait en effet à se hisser comme le premier prétendant derrière la voiture de la marque à l’étoile. Après quatre heures de course, Marco Mapelli (qui relayait Dennis Lind) disposait d’une avance de 3,7 secondes au volant de la Lamborghini alors que l’obscurité et une légère pluie étaient là. L’entame de la nuit se déroulait avec cinq marques différentes aux cinq premières places. Oui, derrière la Mercedes et la Lamborghini, la Porsche #12 du GPX Racing avec Patrick Pilet complétait le podium provisoire devant la Ferrari de l’équipe AF Corse #51 et l’Audi R8 du Audi Sport Team Attempto #66. Six heures de course, impossible alors de réaliser un pronostic.

Mais la Mercedes-AMG Team AKKA ASP #88 enfonçait encore le clou. Jusqu’à la 10e heure de course, sa marche semblait imperturbable. Quand tout s’accéléra. La #88 a d’abord perdu la tête lorsque James Calado (Ferrari # 51 AF Corse) a dépassé Felipe Fraga aux Combes. Rien de grave. Mais après un arrêt aux stands un peu long, Felipe Fraga, toujours au volant, quittait la voie des stands et l’avant gauche de la Mercedes-AMG allait se désintégrer. Une casse mécanique suivie par la perte de la roue avant gauche. Abandon.

A lire >  12 Heures de Sebring 2017 : Rebellion à la conquête de l'ouest

Nick Tandy, sur la Porsche #98 de l’équipe ROWE, a gagné du temps sur un Full Course Yellow et a ensuite repris des places grâce à un court arrêt au stand. Alors que la Mercedes abandonnait, il était à l’affût, juste derrière la Ferrari # 51 AF Corse et la Lamborghini #63 de l’équipe Orange 1 FFF Racing Team.

Audi mène au matin, Porsche à la fin

Après 18 heures de course, tout était encore chamboulé. Entre la pluie, la nuit, les interventions de la voiture de sécurité, il était difficile de s’y repérer. Un duo émergeait à six heures du but : l’Audi Sport Team Sainteloc #25 avec Christopher Haase menait devant la #66 du Audi Sport Team Attempto. James Calado était troisième sur la Ferrari # 51 AF Corse. La Lamborghini # 63 Orange1 FFF Racing – animatrice du début de course – est, elle, sortie dans la Raidillon.

Pour le sprint final, quatre voitures étaient en lice : les deux Audi R8, à savoir la #66 de l’équipe Attempto avec Frederic Vervisch au volant, puis la #25 de l’équipe Sainteloc avec le Français Dorian Boccolacci. Puis on trouvait la Ferrari #51 AF Corse, toujours en haut des fiches de classement depuis le début, et enfin la Porsche #98 ROWE. C’est le dernier relai décisif de Nick Tandy, sous la pluie, qui a fait la différence.

Avec une boîte de vitesses en train de rendre l’âme et un train arrière très joueur, l’Anglais parvenait à rester sur la piste. La victoire du clan Porsche se joue à 4,6 secondes !

L’équipe ROWE décroche la même année les 24 Heures du Nürburgring et les 24 Heures de Spa-Francorchamps. Un exploit inédit car ce double succès est signé avec deux voitures différentes, la Porsche 911 R ici, la BMW M6 GT3 en Allemagne. Porsche devient la deuxième marque la plus titrée dans les Ardennes.

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles de la catégorie Actualités

To Top