Connect with us

Endurance Magazine

LMDh : le règlement clarifié, l’équivalence avec les Hypercar confirmée

Actualités

LMDh : le règlement clarifié, l’équivalence avec les Hypercar confirmée

LMDh : le règlement clarifié, l’équivalence avec les Hypercar confirmée

Le feuilleton de la définition de la future réglementation des 24 Heures du Mans (et des séries endurance organisées par l’Automobile Club de l’Ouest) connaît aujourd’hui un nouvel épisode. Une première présentation des éléments techniques du LMDh vient d’être opérée.

Pour rappel, le règlement LMDh (Le Mans Daytona h) désigne le règlement qui entrera en vigueur aux Etats-Unis à partir de 2022 pour encadrer les courses  IMSA WeatherTech SportsCar Championship (dont les 24 Heures de Daytona et les 12 Heures de Sebring). Mais au delà de savoir ce que veut dire LMDh, et de la signification des quatre lettres, le détail technique restait encore flou. Voici plus d’informations.

Définition LMDh (la catégorie)

Les LMDh sont des voitures communes créée par ACO-IMSA, pouvant courir en FIA WEC et en IMSA. Les LMDh auront un coût plafonné. Cette voiture aura l’ossature de la future génération de LMP2 (sans la carrosserie, le moteur et le système hybride).

Seuls les constructeurs automobiles (associés avec l’un des quatre fabricants de châssis retenus à savoir Dallara, Ligier, Multimatic et Oreca) pourront homologuer une LMDh.

Caractéristiques des voitures LMDh

  • Une carrosserie stylisée et identifiée au nom d’un constructeur
  • Un moteur badgé au nom d’un constructeur
  • Un seul système hybride commun sur l’essieu arrière
  • Une homologation pour une période minimum de 5 ans

Les bases réglementaires du LMDh

  • Poids mini 1030 kg
  • 500 kW de puissance totale combinant celle du moteur à combustion interne et celle du système hybride
  • Une seule version de carrosserie, avec des performances aérodynamiques identiques
  • Manufacturier de pneus unique (Michelin)
  • BOP (balance de performance) pour équilibrer les performances entre LMDh et LMH
A lire >  Ford ultra-dominateur aux 24 Heures de Daytona 2018

L’objectif est le suivant : la catégorie reine du WEC, avec les 24 Heures du Mans comme épreuve phare, intègrera Le Mans Daytona h et Le Mans Hypercar, en s’assurant que la convergence amène les deux règlementations à des niveaux de performances identiques.

Quelques minutes après le communiqué de l’ACO, Porsche Motorsport a confirmé son intérêt pour le règlement LMDh. La marque allemande a lancé une étude de réflexion autour du projet.

En 2022, les constructeurs auront (enfin) la possibilité de participer à toutes les épreuves majeures de l’endurance prototype avec la même voiture.

Les règlements définitifs devraient être présentés pendant ou avant les 24 Heures du Mans en septembre 2020. 

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles de la catégorie Actualités

To Top