26 février 2021

VRS Coanda Simsport remporte les 24 Heures de Daytona iRacing

Joshua Rogers, Mitchell deJong et Mack Bakkum ont remporté l’édition 2021 des 24 Heures de Daytona iRacing. Un nouveau succès pour l’équipe VRS Coanda Simsport, déjà victorieuse à six reprises de la classique floridienne virtuelle. Le trio a mené 861 des 898 tours avec la Dallara P217 LMP2.

L’équipe VRS Coanda Simsport avait déjà remporté l’édition 2020 avec Tommy Ostgaard, Josh Rogers, Martin Kronke et Mitchell deJong. La Chevrolet Corvette C7 Daytona Prototype n°8 avait alors bouclé 834 tours. Pour cette édition 2021, ce sont 60 tours de plus qui ont été couverts !

Dallara P217 LMP2 VRS Coanda Simsport

Moreno Sirica, Josh Thompson, Diogo Pinto, et Michael Romanidis (Williams Esports) et Dion Fiallo, Tommaso Carla, Fraser Williamson, Sacha Gorle et Maxime Brient (Mivano Simracing Everyeye.it) complètent le podium.  Les trois premiers terminent dans le même tour ! Moins d’une minute sépare les trois équipes, preuve que la course fut intense. 

Dans la catégorie GTE, Andreas Jochimsen, Jackson Souslin Harlow, Rafaele Rezzag et Chris Lulham de Triple A Esports ont battu l’équipe MSI eSports composée de Marc Perez, Alejandro Sanchez, Salva Talens et Dani Elgarbay. Un affrontement entre BMW M8 GTE. Là encore, moins d’un tour sur la ligne d’arrivée.

BMW M8 Triple A Esports

En GTD, alors que Kay Kaschube, Nils Koch et Laurin Heinrich de l’équipe BMW Bank ont battu Braden Eves, Dekota Fripp et Joshua Anderson de l’équipe Vendaval Simracing. Belle bataille entre la BMW M4 GT3 et la Lamborghini Huracan GT3 Evo.

Team BMW Bank remporte le GTD aux 24 Heures de Daytona iRacing 2021

Plus de 3 100 inscriptions ont été enregistrées pour l’édition 2021 des 24 Heures de Daytona iRacing, avec un total de près de 10 000 pilotes. Le record de l’année dernière est battu. L’événement attire toujours un grand nombre de pilotes « du monde réel », et 2021 n’a pas fait exception : Max Verstappen (F1) et Sage Karam (IndyCar) étaient là, tout comme Fernando Alonso ou Rubens Barrichello.

Images : CoandaSimsport / Twitter

Geoffroy Barre

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *