Connect with us

Morgan Aero 8 : Le Mans 2002

Histoire

Morgan Aero 8 : Le Mans 2002

Morgan Motor Company

Morgan Aero 8 : Le Mans 2002

En 2012, Morgan a décidé de célébrer le 50e anniversaire de la victoire de catégorie aux 24 Heures du Mans de sa mythique Morgan Plus Four, qui remportait la classe 2 litres dès sa première participation, en 1962. Ce retour s’effectua avec un « naming » sur des LM P2, celles engagées par l’équipe OAK Racing. Mais en 2002 déjà, pour le 40e anniversaire de cette victoire, la marque était revenue dans la Sarthe. Cette fois en GT, avec une Aero 8. Un hommage à la victoire de 1962 bien plus fort et symbolique.

Morgan Aero 8 Le Mans 2002, retour aux sources

La décision de demander un engagement aux 24 Heures du Mans fut prise sans pour autant avoir préparé de longue date la voiture. C’est en fait le succès commercial de la Morgan Aero qui décida Christopher Lawrence à relancer un projet autour des 24 Heures du Mans. Il fallait ainsi développer une Aero 8 GTN conforme au règlement technique de la FIA et de l’Automobile Club de l’Ouest. La voiture fit sa première apparition au salon Autosport International de Birmingham en janvier 2002.

Morgan Aero 8 Le Mans 2002
Photo Morgan Motor Company

Christopher Stanton se rapprocha très vite du personnel Morgan, pour discuter d’un projet « Le Mans ». Il joua un rôle clé dès le début de l’aventure afin de rendre ce retour de Morgan crédible et préparé dans les moindres détails. Camion peint aux couleurs de Morgan et des sponsors, personnel habillé de la tête au pied, photographies contrôlées, tout devait être « pro », pas toujours facile pour un petit constructeur comme Morgan.

A lire >  Lotus Evora GT300, la drôle de bête japonaise
24 Heures du Mans 2002, Morgan Aero 8
Photo Morgan Motor Company

En février, la voiture fut présentée à Rockingham. La Morgan Aero 8 retrouva le chemin de la piste Mancelle lors des essais préliminaires.

C’est l’équipe DeWALT Racesport Salisbury qui l’engage. Elle est pilotée par le trio Richard Stanton, Steve Hyde et Richard Hayes.

Photo Morgan Club Denmark – morgan-club.dk

Elle tourna alors en plus de 4’30, soit 20 bonnes secondes de retard sur les leaders de la catégorie. Lors des essais qualificatifs, elle resta longtemps en dernière position avec un 4’27, puis un temps de 4’16 venu d’ailleurs allait permettre à la Morgan de ne plus être trop ridicule, et de pouvoir prendre le départ. 

Photo Morgan Club Denmark – morgan-club.dk

La voiture abandonna finalement après 17 heures de course sur problèmes moteur. Le V8 BMW préparé pour l’occasion dans les ateliers suisses d’Heini Mader a décidé de ne pas donner à la belle un nouveau succès. .

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles de la catégorie Histoire

To Top