Connect with us

Le Mans : une voiture électrique qui se recharge en deux minutes

Actualités

Le Mans : une voiture électrique qui se recharge en deux minutes

InMotion

Le Mans : une voiture électrique qui se recharge en deux minutes

Après la vague Hypercar qui va débarquer à partir de septembre 2020 – et aux 24 Heures du Mans 2021 – une autre révolution devrait arriver dans la Sarthe. Ce sont les énergies alternatives que sont l’hydrogène et l’électrique qui devraient être au départ. En parlant d’électrique, un projet en particulier émerge. Celui de la société néerlandaise InMotion.

Deux minutes pour recharger la batterie

InMotion prévoit de participer aux 24 Heures du Mans en 2023 avec une voiture électrique (dans le cadre du Garage 56, réservé à un projet innovant). Mieux, InMotion indique être capable de recharger les batteries de la voiture en seulement deux minutes, grâce à un chargeur rapide d’une puissance de 350 kW. À titre de comparaison, on parle d’une vitesse de rechargement 8 à 10 fois plus rapide que les systèmes standards, et même trois fois plus rapide que le super-chargeur Tesla (120 kW).

La Vision par InMotion, première voiture totalement électrique aux 24 Heures du Mans ?

Derrière ce projet fou, on retrouve des étudiants de la Eindhoven University of Technology. Les étudiants promettent d’avoir déjà en main des évolutions majeures, et être plus avancés que certains constructeurs, grâce à leur approche académique ! Noud Schoenmakers, responsable du projet, s’est confié au site TU-Automotive : « Puisque nous travaillons sur un projet de recherche universitaire et que nous n’avons pas un but commercial, les contraintes de temps sont moindres. Surtout, un budget plus important peut être consacré à la recherche et au développement ».

Le principal défi au sujet de la recharge rapide des batteries se situe au niveau de la température de ces dernières. La plage de température idéale pour une recharge rapide se situe entre 44 et 50 °C. En dessous ou au-dessus, la batterie se dégrade. Elle se recharge moins vite, et surtout, son cycle devient plus court.

A lire >  Spa Classic, l'autre rendez-vous des amoureux d'endurance

Une Ginetta comme chassis d’essai

InMotion n’est pas qu’un projet fictif. Au contraire, en juin 2019, InMotion a fait l’acquisition d’un châssis Ginetta. L’objectif n’est pas d’engager cette voiture aux 24 Heures du Mans, mais bien de l’utiliser comme véritable laboratoire roulant.  Pour l’instant, la batterie de 657 volts et d’une capacité de 52 kW installée dans la Ginetta peut être rechargée de 20 à 80 % en seulement 7’30 minutes. L’objectif en 2023 est de tourner sur le grand circuit du Mans en 4’12, et de faire des relais de 10 tours. 

La Ginetta, laboratoire roulant pour InMotion, non-destinée à al course

La voiture qui disputera les 24 Heures du Mans devrait être la Vision. Une première version a été présentée, réalisée grâce à une imprimante 3D géante (Builder Extreme 1500).

Vous pouvez suivre l’avancée du projet sur le site officiel, inmotion.tue.nl

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles de la catégorie Actualités

To Top