Connect with us

Ecurie Ecosse LM69, quand la Jaguar XJ13 (re)prend vie !

Actualités

Ecurie Ecosse LM69, quand la Jaguar XJ13 (re)prend vie !

Ecurie Ecosse LM69, quand la Jaguar XJ13 (re)prend vie !

Et si Jaguar avait participé à la bataille pour la victoire aux 24 Heures du Mans face à Ford, Ferrari et Porsche à la fin des années 60 ?

En 1966, Jaguar a préparé la XJ13 avec un bloc 5 litres V12. La première Jaguar avec moteur en position centrale arrière, qui ne fut finalement jamais engagée. Pourquoi ? Pas vraiment prioritaire, la XJ13 semblait déjà dépassée face aux GT40 alors nouvelles et déjà impressionnantes. Difficile à manœuvrer à haute vitesse, avec un freinage léger et une boîte de vitesses assez peu précise – selon les dires des pilotes d’essais – la XJ13 ne fut finalement jamais engagée en course. Jaguar ne voulait pas y croire. A partir de 1968, il fallait produire au moins 50 exemplaires pour l’engager, ou se contenter de basculer sur un plus petit moteur… Jaguar ne voulait pas faire ces efforts.

Pourtant, son dessin est sublime et avec son V12, elle aurait pu être une terreur des Hunaudières. Signée de Malcolm Sayer, l’aérodynamicien responsable des Jaguar type C, type D, type E et XJS, elle est une parfaite héritière aujourd’hui encore du style des années 60/70. Face aux GT40, aux Porsche 908, Matra MS650 et autres Ferrari 250LM, cette XJ13 aurait pu se construire une formidable histoire.

Et si… le développement avait été poussé. Et si jaguar avait cru en ce projet ?  La structure Ecurie Cars a décidé de redonner vie au projet de construire la Ecurie Ecosse LM69. Une toute nouvelle voiture pensée comme une évocation de la XJ13 . Les concepteurs ont essayé de privilégier des matériaux et des technologies qui étaient alors en usage à l’époque. Une voiture neuve mais totalement rétro dans son ADN donc. Elle n’est pas réservée qu’à un usage sur circuit. En effet, la Ecurie Ecosse LM69 est aussi homologuée pour la route. Une excellente idée – pas si innocente – car la XJ13 a déjà fait l’objet de nombreuses répliques. Pusiqu’un seul modèle existe (accidenté puis réparé), offrir une « seconde vie » au projet est voué à séduire certains passionnés.

A lire >  Zoom-zoom sur le Mazda Team Joest

Seulement 25 exemplaires seront produits, conformément aux exigences d’homologation FIA de 1969. Un choix qui permet aussi de garder une vraie exclusivité. Chaque modèle sera construit à la main dans le comté du Midlands de l’Ouest « par les meilleurs artisans britanniques de leur domaine » explique Ecurie Cars. Pas d’informations sur une date de sortie ni sur le prix.

Si vous voulez en savoir plus sur la Jaguar XJ13 et son histoire complexe, visitez ce site, Retromotiv, avec un article complet : Jaguar XJ13 : Celle qui n’en finit pas de faire rêver…

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles de la catégorie Actualités

To Top