Connect with us

Dendrobium D1, une nouvelle Hypercar à la conquête du Mans

Actualités

Dendrobium D1, une nouvelle Hypercar à la conquête du Mans

Dendrobium D1, une nouvelle Hypercar à la conquête du Mans

Vous n’êtes peut-être pas familiers avec la Dendrobium D1. Dévoilée au salon de Genève 2019, il s’agit d’une hypercar 100% électrique. Dendrobium est un constructeur installé à Singapour, encore confidentiel, mais avec des ambitions importantes. La preuve, la voiture fut présentée au public aux 24 Heures du Mans 2019 (sur le stand Michelin) et les créateurs de la marque disent s’intéresser au règlement Hypercar. 

Dans un article de Top Gear, on apprend que Nigel Gordon-Stewart, le dirigeant de Dendrobium, verrait bien un avenir au Mans pour sa D-1 : « J’ai regardé les règles pour 2020 et 2021, et j’avoue que l’hybride est assez séduisant. J’ai échangé avec Steve Randall (ingénieur chassis de la D1) pour lui demander, et si nous faisions finalement deux voitures, une électrique et l’autre hybride« .

 La Dendrobium D1 est à l’origine pensée comme une voiture 100% électrique, avec 1 800 ch et un poids avoisinant les 1 750 kg . Pour la faire coïncider avec le règlement Hypercar de l’Automobile Club de l’Ouest, elle va devoir subir une cure d’amaigrissement, et surtout revoir sa puissance à la baisse. Avec les futures Hypercars, il est question d’une puissance de 750 ch, d’un poids de 1 100 kg et de temps au tour voisins des 3’30. 

La bonne nouvelle, c’est que la Dendrobium D1 a été pensée dès le début pour pouvoir être électrique ou hybride… ce qui signifie que le développement d’une D1 hypercar devrait pouvoir être lancé rapidement. Une auto présente dès la saison 2020/2021, au moins aux 24 Heures du Mans ? On l’espère.

A lire >  24 Heures de Spa-Francorchamps 2019 : streaming vidéo gratuit

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles de la catégorie Actualités

To Top