Connect with us

Gran Turismo, la révolution des jeux de course

peugeot_908

Histoire

Gran Turismo, la révolution des jeux de course

Gran Turismo, la révolution des jeux de course

Vous l’avez peut-être oublié, mais l’impact qu’a eu Gran Turismo lors de son arrivée en mai 1998 sur PlayStation fut énorme. Gran Turismo a été l’équivalent d’une révolution dans le monde des jeux vidéo, initiant beaucoup de gamins mais aussi d’adultes au sport-auto, et apportant directement dans leur salon une « culture automobile » complète. Aujourd’hui, la série des GT est devenue « classique » et fait partie des titres bien connus, si bien que l’on peine à imaginer comment le monde de la course sur console était avant Gran Turismo.

Avec 10,84 millions d’unités vendues dans le monde, Gran Turismo est le jeu le plus vendu sur la PlayStation. Il n’est pas exagéré de dire que tous les jeux de course qui sont sortis depuis Gran Turismo ont inévitablement été influencés par ce titre. A quoi est lié ce succès ? En partie à la liste de 170 voitures disponibles dans le premier opus, un chiffre qui peut sembler ridicule aujourd’hui avec les titres les plus récents, mais qui était une vraie prouesse pour la fin des années 90. Le succès tient aussi au fait que Gran Turismo prenait le pari d’être « plus qu’un jeu ». Des guides de pilotage virent le jour, et une notice de plus de 50 pages accompagnait par exemple le jeu dans sa version japonaise. L’expérience de pilotage offerte par Gran Turismo était à l’époque la plus réaliste et la plus « grisante » en termes de sensation. Sur PC, seuls des titres dédiés à un genre pouvaient lutter si l’on se focalise sur le réalisme de conduite (comme Grand Prix 2 ou les jeux Nascar), mais nul autre ne proposait cette richesse propre à GT.

jaquette-gran-turismo

Prendre la manette pour jouer à Gran Turismo était un vrai voyage. Le transfert de masse, les dérapages, la gestion de la puissance. Tout ou presque y était. Si notre œil actuel est forcément critique et peu à même de pardonner quelques lacunes, pour l’époque, Gran Turismo signait un nouveau standard. Pas moins. Le gestion des physiques de Gran Turismo a demandé quatre années de développement, et reposait sur le modèle utilisé dans le jeu Motor Toon GP, disponible au Japon en 1994. La clé de la physique des voitures dans Gran Turismo repose sur le fait que chaque roue soit modélisée de manière indépendante. Une première qui changeait le feeling de pilotage de manière drastique.

menu-GT

Au niveau visuel, Gran Turismo a mis une claque à tous les joueurs. Avouez qu’après une course, vous preniez plaisir à regarder le ralenti, en entier ? Non ?

Gran Turismo n’est pas exempt de défauts. Le premier, et qui reste aujourd’hui encore un point noir, concerne l’intelligence artificielle. Les voitures gérées par le jeu évoluent en piste sans vous considérer. Elles sont sur leur rail, ne cherchent pas à vous éviter ou à se battre avec vous. Second point noir, l’absence de gestion des dégâts. Un manque qui n’était pas dérangeant pour les deux premiers titres, mais qui allait réellement agacer les joueurs par la suite (Gran Turismo 3, 4, etc.).

Gran Turismo est un jeu centré sur les voitures de série. Avec une large part de constructeurs japonais pour Gran Turismo 1, et une plus grande variété ensuite, le titre a toujours fait la part belle aux voitures de série et à leur préparation. Ces voitures constituent le cœur de GT, tandis que les voitures de course sont là en complément. Une approche singulière, qui différencie Gran Turismo de la série Forza ou encore de jeux comme Project Cars ou Assetto Corsa, centrés sur la compétition avec des voitures de course.

Certaines voitures mythiques de l’endurance ont toutefois trouvé une place dans Gran Turismo. C’est le cas de la Chrysler Viper GTS-R, de la Honda NSX-R LM GT2 ou encore de la Nissan Nismo GT-R LM. C’est uniquement à partir de Gran Turismo 2 que le nombre de voitures issues du monde de l’endurance va augmenter de manière forte, avec notamment les Ford GT40, Jaguar XJ220, Lister Storm V12, Lotus Elise et Esprit, ou encore les mythiques Toyota GT-one. Le dernier Gran Turismo en date (Gran Turismo 6) permet de prendre le volant de nombreuses voitures d’endurance. Audi R8, Audi R10, Audi R18, Bentley Speed 8, BMW V12 LMR, Sauber Mercedes C9, Peugeot 908, Mazda 787B sans oublier les Nissan R89C, R92CP , R390, Nissan Deltawing, etc…

GT a bercé une génération (voire plus) de joueurs, mais sa position de leader incontesté a été mise à mal au fil du temps, notamment avec l’arrivée de la saga Forza Motorsport… dont nous vous parlerons demain !

greaves-GT-6 audi-r8-LMS audi-R18 nissan-GT-R

Tombé dans l'endurance tout petit. Mon père m'a mis dans les mains des Porsche 917, des Mercedes C9 et des Peugeot 905, pendant qu'il allait au Mans. Depuis, nous traversons l'Europe et le monde ensemble pour voir tourner des bagnoles. Je suis rédacteur web freelance, spécialiste de l'endurance.

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles de la catégorie Histoire

Articles récents

Facebook

To Top